Éducation

Comment aider votre enfant à développer ses soft skills, les compétences professionnelles de demain?

Éduquer son enfant, c’est aussi le préparer à affronter l’avenir, notamment sur le plan professionnel. Dans un monde du travail en constante évolution, les compétences requises pour trouver un emploi ne sont plus les mêmes qu’il y a 30 ans. D’autres compétences professionnelles deviennent prépondérantes, comme la maîtrise de l’anglais, mais également les soft skills, ces compétences comportementales reconnues pour être particulièrement recherchées par les recruteurs dans le monde de l’entrepreneuriat. Mais que sont les soft skills, et comment les développer dès son plus jeune âge ?

Les soft skills, qu’est-ce que c’est ?

Le terme anglo-saxon soft skills se définit en opposition aux hard skills. Les hard skills, ce sont les compétences techniques et académiques, autrement dit le « savoir-faire » et le « savoir ». Acquis grâce à l’enseignement scolaire, l’expérience, les formations et validés par des diplômes ou des stages, les hard skills, comme par exemple la maîtrise d’un outil, d’un procédé ou d’un logiciel, étaient jusqu’à aujourd’hui les éléments principaux qui permettaient d’être qualifié ou non à l’embauche. 

Mais cette dynamique a évolué considérablement ces dernières années avec ce que l’on appelle la révolution numérique. Bons nombres de métiers sont voués à disparaître, et selon un rapport de Dell et l’Institut pour le futur, 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore. En effet, les ordinateurs sont désormais capables d’effectuer de nombreuses tâches techniques qui étaient auparavant attribuées aux travailleurs. Cependant, les tâches plus complexes de coordination de ces machines et leur utilisation sont belles et bien réalisées par des humains, et c’est ici qu’interviennent les soft skills.

L’expression soft skills est l’équivalent du « savoir-être », traduite également par les termes de compétences comportementales, compétences transversales ou compétences douces, et se définit par des aptitudes et des traits de personnalités comme la flexibilité, l’intelligence émotionnelle, la capacité d’interaction, d’adaptation ou encore d’analyse, favorisant le travail en équipe, la résolution de problèmes complexes ou encore l’innovation. Ces atouts, requis par de plus en plus d’employeurs, sont devenus des qualités incontournables du monde de l’entreprise.

Les différents soft skills

L’importance des soft skills dans le monde professionnel a déjà donné lieu à de nombreuses études, notamment pour tenter de les définir. Le rapport du World Economic Forum de 2016, The Future of Jobs, indique une liste des soft skills les plus recherchés pour pouvoir être compétitif sur le marché de l’emploi. Ces aptitudes, appelées compétences du XXI? siècle, peuvent être regroupées en 4 catégories sous le modèle dit des 4 C :

  • la communication : le partage des idées, le questionnement, l’empathie, la transmission et la réception de feedbacks ;
  • la coopération : l’esprit d’équipe et la conscience d’objectifs communs ;
  • la créativité : l’inventivité, l’imagination, la capacité de trouver de nouvelles solutions et de considérer l’échec comme une possibilité d’amélioration ;
  • l’esprit critique : les compétences d’observation et d’analyse, la prise de décision et la gestion de l’information.

Ces compétences, permettant de s’adapter au monde actuel en pleine évolution, s’appliquent à de nombreux domaines. À compétence techniques égales, ce sont elles qui font la différence lors d’un entretien d’embauche. Comme n’importe quel autre type de compétence, leur acquisition se fait par l’apprentissage et l’expérience. Mais comment aider son enfant à les acquérir ?

Les différents soft skills

Comment aider à son enfant à développer ses soft skills ?

Tout d’abord, l’Éducation Nationale a, en septembre 2016, introduit une nouvelle version du Socle commun de connaissances à intégrer aux programmes scolaires pour faciliter le développement des soft skills dès le plus jeune âge par le biais de l’école. Mais leur place n’est pas encore prépondérante dans l’enseignement dit classique. 

Heureusement, l’acquisition des soft skills passent également par une multitude d’autres moyens, comme l’environnement, le cadre de vie et les différentes expériences que votre enfant vit au quotidien. Diversifier les activités de l’enfant, dans le cadre d’activités extra-scolaires comme le sport, le théâtre ou les cours de dessin, est aussi un bon moyen pour l’amener à s’ouvrir au monde extérieur et à apprendre de nouvelles choses. Les cours de langue sont particulièrement indiqués pour le développement des soft skills. Cités dans ce même rapport de l’Éducation Nationale, l’apprentissage et la consolidation du langage favorise le développement de la pensée et de la communication, qu’il s’agisse de la maîtrise de la langue française ou de l’apprentissage des langues étrangères. Et dans un monde du travail de plus en plus globalisé, quoi de mieux que de choisir l’anglais?!

Comment aider à son enfant à développer ses soft skills

Apprendre l’anglais avec Novakid : développer les soft skills de votre enfant

L’apprentissage d’une langue étrangère, et particulièrement l’anglais, permet à votre enfant d’acquérir des compétences professionnelles utiles pour son avenir. Cela améliore ses compétences en communication, cultive son ouverture d’esprit, facilite l’expression de ses émotions, développe sa créativité et sa curiosité, et l’amène à se poser des questions sur le monde qui l’entoure. Chez Novakid, nous proposons des cours particuliers d’anglais en ligne aux enfants à partir de 4 ans, conduits par des professeurs natifs certifiés. Les cours sont adaptés à l’âge de l’enfant et proposent un apprentissage par le jeu pour faciliter la concentration et l’intérêt de l’élève. Profitez des cours d’anglais Novakid pour aider votre enfant à développer ses soft skills et son aisance en anglais pour le préparer au monde de demain ! 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :