Scrolltop arrow icon
FR
FR flag icon
Mobile close icon
Greșeli gramaticale frecvente: Profesorul ne spune cum le putem evita
CTA background
Réservez une leçon d'essai gratuite et sans engagement
ESSAYER GRATUITEMENT
Share
LinkedIn share icon
02.02.2023
Time icon 7 min

Le retard de langage chez l’enfant : quand faut-il s’en inquiéter ?

Table of contents

Chaque enfant se développe à son propre rythme, induisant des différences individuelles qui peuvent être importantes, mais qui ne sont pas nécessairement problématiques. L’un des apprentissages les plus scrutés chez les tout-petits est le développement du langage, et il arrive que certains enfants dénotent un retard par rapport aux autres. Mais quand faut-il s’en inquiéter ? 

Novakid, l’école d’anglais en ligne pour les enfants, a interrogé Adrienne Laundry, directrice des contenus pédagogiques Novakid, pour en savoir un peu plus sur le sujet.

Qu’est-ce que le retard de langage chez l’enfant ?

Le retard de langage se caractérise par le développement plus tardif des capacités linguistiques d’un enfant par rapport à ses pairs. Il est par ailleurs à distinguer du retard de parole. En effet, le retard de langage fait référence à l’ensemble du système de partage et de réception d’informations de manière pertinente (y compris les formes verbales, non verbales et écrites), alors que le retard de parole se manifeste uniquement au niveau de la communication verbale et de l’articulation. 

En d’autres termes, les enfants présentant un retard de langage peuvent avoir des difficultés de compréhension et d’expression globales qui peuvent avoir un impact sur leurs interactions et avoir un effet sur leur vie quotidienne. Ils peuvent utiliser des mots et des phrases pour exprimer des idées, mais ces mots peuvent être difficiles à comprendre.

Les retards de langage et de parole ont des origines à la fois médicales et environnementales (ou familiales). 

Parmi les raisons médicales, on trouve des conditions telles qu’un trouble auditif, un déficit intellectuel, un trouble de l’apprentissage (comme la dyslexie), un trouble du spectre autistique, des problèmes d’élocution physique ou un mutisme sélectif. Il existe également des facteurs de risque médicaux induits par une naissance prématurée, un faible poids à la naissance et une asphyxie à la naissance. 

Les facteurs environnementaux peuvent inclure le niveau d’éducation des parents, des antécédents familiaux de problèmes de parole ou de langage, un rang de naissance élevé ou une famille nombreuse. Certains chercheurs considèrent aussi les conflits familiaux comme une cause possible de retard de langage et de parole. 

Le bilinguisme provoque-t-il un retard de langage ?

Le bilinguisme ne provoque pas de retard de langage. En effet, le fait de parler plus d’une langue ne perturbe pas le développement d’un enfant. Il se peut qu’un enfant mette plus de temps à apprendre autant de mots dans la deuxième langue qu’il en a déjà acquis dans la première, mais le bilinguisme n’induit pas de retard significatif. 

Au contraire, les locuteurs bilingues peuvent transférer leurs compétences linguistiques entre les deux langues, ce qui favorise une meilleure acquisition de la lecture et de l’expression orale. 

Are you a parent and want to share your experience?
Reach out to tell your story.

Comment détecter un retard de langage à un stade précoce ?

Les spécialistes estiment qu’il est inutile de diagnostiquer un retard de parole ou de langage avant que l’enfant ait 3 ans. Tous les enfants sont différents et il est naturel que certains progressent plus vite que d’autres dans différents domaines. 

Lors de l’évaluation du développement des tout-petits, il est préférable d’avoir une vue d’ensemble et d’examiner ces trois domaines suivants à la fois :

  • La motricité globale et fine :  la façon dont l’enfant se déplace, ses expressions faciales et le langage corporel qu’il utilise pour communiquer.
  • La cognition : la mémoire et la capacité d’attention de l’enfant.
  • Le développement artistique et esthétique : les chansons, les histoires et le dessin sont les principales occupations des tout-petits.

Ces trois domaines sont en effet des composantes essentielles de la communication quotidienne des jeunes enfants, ce qui permet d’évaluer au plus près leur façon d’interagir. 

On peut noter que lorsque l’enfant atteint l’âge de 2 ans, les membres de la famille devraient être capables de comprendre environ 50 % de son discours, passant à 75 % pour un enfant de 3 ans. Le discours d’un enfant de 4 ans est généralement compréhensible pour la plupart des adultes.

Voici une checklist que les jeunes parents peuvent consulter s’ils s’interrogent sur un possible retard de langage chez leur enfant :

Vers 12 mois, l’enfant :

  • Ne prête aucune attention aux sons et ne répond pas quand on l’appelle.
  • Ne fait pas de gestes comme saluer ou montrer du doigt.

Vers 2 ans, l’enfant :

  • Préfère faire des gestes plutôt que de verbaliser.
  • Ne peut pas associer deux mots et produit peu de langage spontané.
  • Ne suit pas les instructions simples comme « non » ou « stop ».

Vers 3 ans, l’enfant :

  • Fait des bouts de phrases plutôt que des phrases complètes.
  • N’aime pas dessiner ou regarder des livres.
  • Bégaie ou étire les sons.

Pensez à consulter votre pédiatre si vous remarquez ces signes dans le comportement de votre enfant.

Comment traiter et surmonter un retard de langage ?

En général, plus l’enfant reçoit d’apports linguistiques et d’interactions, mieux c’est. Le développement du langage a beaucoup à voir avec la motivation, tout comme le fait de donner à l’enfant des possibilités d’échanges tout au long de la journée. Certaines des meilleures stratégies pour stimuler le développement de la parole et du langage ne nécessitent pas de moyens supplémentaires, tels que de nouveaux outils ou de nouveaux jouets, et sont très faciles à mettre en place.

Les stratégies que les parents peuvent utiliser pour aider leurs enfants présentant un retard de langage consistent à prêter attention à leur propre communication avec l’enfant. La façon dont les parents parlent à leur enfant a en effet un impact majeur sur le développement de son langage. En voici quelques-unes : 

  • La répétition : l’enfant doit être sûr du mot avant de commencer à l’utiliser.
  • L’enrichissement des énoncés : vous pouvez faire écho aux énoncés de votre enfant en les rendant plus adultes et plus complexes et en y ajoutant des mots supplémentaires.
  • Le temps de réponse : faites une pause et patientez pendant la conversation avec votre enfant. En ralentissant le rythme de la conversation, vous aiderez l’enfant à mieux se concentrer.
  • La détente : faire des bruits amusants ensemble permet d’évacuer la pression et de s’entraîner à vocaliser.
  • L’enseignement des parties du corps.
  • Le jeu : la chasse aux objets (couleur, texture, son) pour développer le vocabulaire.
  • La lecture : regardez les images ensemble, commentez-les et posez des questions avant de lire. Voyez ce que votre enfant trouve d’intéressant dans le livre.
  • La limitation du temps passé devant l’écran : aucune application ou télévision ne peut remplacer les interactions avec l’entourage.

Les possibles retards de langage peuvent être résolus grâce à un travail sur la communication. Cependant, si vous avez des doutes ou des questions sur le développement de votre enfant, n’hésitez pas à consulter des professionnels pour vous accompagner. Qu’il s’agisse d’un pédiatre, d’un ORL ou d’un orthophoniste, ces différents interlocuteurs pourront prendre en charge votre enfant en c as de problème.

Cet article vous a plu ? 

N’hésitez pas à liker et à partager votre expérience en commentaire.

5/5

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like
Choose a language
Down arrow icon
Russia Global English Czech Republic Italy Portugal Brazil Romania Japan South Korea Spain Chile Argentina Slovakia Turkey Poland Israel Greece Malaysia Indonesia Hungary France Germany Global العربية Norway India India-en Netherlands Sweden Denmark Finland
Cookie icon
Nous utilisons des cookies sur notre site web pour votre commodité. En utilisant notre site, vous acceptez d'enregistrer des cookies dans votre navigateur.